RONI & NSDOS (Nehza Records)

VENDREDI 3 JUIN

 

 

RONI

DJ, réalisatrice, boss du label Nehza Records – RONI, Française d’origine Malaisienne, influencée par le mouvement rave des années 90, particulièrement celles sis outre-manche qui fut le point de contact entre techno, breaks, jungle ou encore ghetto tech. RONI est résidente Rinse France, où elle anime une émission mensuelle.

Cette émission lui offre une rapide reconnaissance, l’amenant à jouer dans des clubs renommés en Europe et à être invitée par NSDOS, Asquith ou encore Pedro Winter.
En 2021 elle fonde son propre label, Nehza Records, pour lequel elle réalise un clip en forme de court-métrage. Ce projet qu’elle utilise comme plateforme créative dédiée à sa vision de la club culture et à son engagement sur les questions environnementales. Les premières sorties sont soutenues et jouées par des artistes majeurs de la scène électronique actuelle (Tijana T, Bradley Zero, Aquith, Om Unit, ou encore Pedro Winter qui la nommera comme talent à suivre
dans le magazine Self Service).
Ses engagements, son énergie, son esthétique et sa vision du dancefloor font de Roni une artiste clef de la club culture émergente.

NSDOS

NSDOS, alias Kirikoo Des, est un artiste pluridisciplinaire français. Après des études de danse à l’Académie Internationale de Danse de Paris, il cherche à créer des sons sur lesquels poser ses mouvements. Il lui a alors fallu alors imaginer un nouvel ordre sonore, une approche alternative de la musique – par l’abstraction. Parfois qualifié de « hacker de la techno » par la presse française, il détourne les outils technologiques, créant le lien entre les machines et la matière. Il collecte des données vivantes, en utilisant ses propres capteurs de mouvement sur son corps dansant, des dispositifs interactifs ou des programmes de « creative coding », et les injecte dans le squelette rectiligne de la techno pour en faire une matrice organique.

Dans sa performance, équipé des capteurs de mouvement qu’il a lui-même conçus, il perturbe la musique de ses synthétiseurs, les lignes de codes et la rythmique, à travers sa chorégraphie organique. Il invite le public à repousser avec lui les limites du corps, des objets et des sons.